Comment garder la confiance dans les turbulences ?

Le défi climatique et la pandémie nous invitent chacun à changer le coeur de notre logiciel « faire comme les autres« .  Malgré alertes et rapports depuis 20 ans, nous n’arrivons pas à sortir de la course à la croissance des systèmes en place. Nous continuons à surconsommer, surpolluer et, en cela, nous hypothéquons la vie de nos enfants.

Comme nous l’avons (re)découvert pendant le confinement, « Chacun sait au fond de lui que le bonheur réside plus dans le lien que dans le bien » écrit si bien Hesna Cailliau. Le lien avec nos proches et avec soi-même. Le problème, c’est comment écouter à l’intérieur quand nous nous en méfions depuis tout petit ? Pouvons-nous faire confiance à nos impressions ? Ne risquons-nous pas d’aller vers de l’égoïsme ?

Carl Jung écrit «Tous les voisins sont contrôlés par une peur incontrôlée et incontrôlable, exactement comme soi-même. » il ajoute « dans les asiles d’aliénés, on sait très bien que les malades sont plus dangereux s’ils souffrent de peur que s’ils sont mus pas la colère ou la haine. ». Et c’est au nom de cette peur à l’échelle d’une nation que « se crée le devoir sacré d’avoir les plus gros canons et les gaz les plus asphyxiants. Le pis est que chacun a raison. »

L essentiel réside dans le Lien plutôt que dans le Bien

Je te propose 4 manières de développer la confiance face à ces peurs ancestrales présentes en chacun de nous :

  1. Penser positif ou voir le verre à moitié plein, et traiter ses peurs pour rester positif
  2. Se laisser toucher par l’art pour se reconnecter à l’essentiel
  3. Marcher dans la Nature
  4. Partager avec d’autres

  1. La 1ère : Penser positif

L’un des premiers éléments est de voir à travers quelle lorgnette vous regardez l’homme et l’univers. A travers celle de Galilée, il y a 400 ans, il « a découvert une série de phénomènes célestes d’une splendeur encore inégalée » écrit Ralph Emerson.

Quand Martin Luther King prononce son discours « I have a dream » ou Le Général de Gaulle dans son appel du 18 Juin dit «l’Espérance doit-elle disparaître ? », ils montrent la posture qui permet de surmonter ses peurs pas à pas et d’aller patiemment chercher la lumière au bout du tunnel.

 

Viscéralement, je ne me vois pas laisser mes fils et leurs descendants disparaître de la surface du globe dans moins d’un siècle sans que je n’ai rien tenté pour réduire ces futurs conflits effroyables ! J’aime trop l’humain pour renvoyer le message à mes ancêtres Socrate, Aristote, Sénèque, Kant, Pascal, Emerson que leur vie en quête de progrès pour l’homme n’a servi à rien !

 

Avez-vous déjà vu un sportif réussir en partant perdant ? Notre vie est le résultat de ce que nous pensons. Si nous ne croyons pas que nous pouvons changer la donne, nous ne la changerons pas !

Tu trouveras dans la vidéo ci-dessus à 3:45 la méthode du plan d’action anti-peurs pour rester positif malgré les turbulences.

Ecouter à l'intérieur, s'écouter pour garder la confiance et réussir

2. 2ème manière de retrouver la confiance : à travers l’Art

« C’est le même pinceau qui nous a tous dessinés » écrit Gandhi.

Ce qui est immortel chez l’Homme, nous pouvons le retrouver à travers l’art depuis la nuit des temps.

Nous pensons comme le montre Rodin avec son penseur, qui succède au Penseur de Cernavoda sculpté par un de nos ancêtres 7000 ans plus tôt en Roumanie. Les « belles statues sont les plus vivantes » a écrit Plotin.

Nous sommes touchés par la grâce, l’authenticité, le cœur et la relation symbolisés par la Vénus de Milo il y a 2300 ans, par la Joconde de Leonard de Vinci il y a 500 ans, œuvre d’art la plus célèbre au monde pour les artistes comme pour les scientifiques.

Être touché par un poème ou un tableau insuffle en nous un sentiment qui a plus de valeur que toutes nos pensées : « le cœur a ses raisons que la raison ignore » écrit le scientifique Blaise Pascal.

L’Art pourrait même être « une voie de connaissance supérieure à la science et à la philosophie » nous explique Carole TALON-HUGON « Car l’art procède non pas par pensée rationnelle et conceptuelle, mais par intuition et image. ». 2500 ans auparavant, Confucius avait écrit « Une image vaut mille mots ».

3. 3ème moyen pour retrouver la confiance : marcher dans la Nature

 « Dans les bois, nous retrouvons la raison et la foi. Là, je sens que rien de mal ne peut m’arriver dans la vie : aucune disgrâce, aucune calamité que la nature ne pourrait réparer. Quand je marche sur le sol nu, .. tout égotisme mesquin s’évanouit … Je deviens un oeil transparent; je ne suis rien; je vois tout; les courants de l’Etre universel coulent en moi » écrit Emerson.

Retrouver le contact avec la Nature

4. Quatrième méthode : se faire notre opinion sur la situation SANS L’IMPOSER, en partageant avec d’autres

La pire tentation selon la Genèse est de manger « de l’arbre de la connaissance du bien et du mal ». Or ce qui est bien pour l’un : avoir du calme peut-être mal pour l’autre qui veut se divertir. C’est le sens du proverbe « La liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres. »

 

Nous n’avons pas tant besoin d’avoir une vérité absolue pour vivre mais plutôt une capacité de dialogue, d’échange sur nos besoins. Echanger nous aide à mieux nous connaître et à mieux agir autour de nous.

Voilà, en synthèse :

  • Face à la montagne à gravir que représente le défi climatique, je te propose de croire que nous pouvons changer la donne comme l’être humain l’a fait depuis 10 000 ans. Parce que si nous n’y croyons pas, nous ne risquons pas d’y arriver !
  • Nous sommes une des créatures de la Nature, et non pas son maître ; nous devons mieux l’apprivoiser. Etre en contact avec elle nous permet de nous retrouver et de garder la confiance
  • Partager nos vécus et nos opinions tout comme s’ouvrir à l’art peut nous aider également à garder la confiance et aller de l’avant pour nous réinventer

 

Atelier de partage inter-entreprises pour se parler en authenticité et convivialité

Proposition de déroulé en petits groupes de 3/4 personnes :

  1/ Tour de table météo : avec quoi j’arrive à cet échange, comment ce sujet raisonne pour moi

  2/ Qu’est-ce que je fais pour garder la confiance et changer

  3/ Qu’est-ce qui n’est pas simple pour moi : quelle situation, quel outil anti-peur je peine à utiliser, …

Apéro Libérateur le 31/05 à 18h : Comment je garde la confiance dans les perturbations ?

Changer de logiciel n’est pas simple et requiert de l’expérimentation : que penses-tu de venir échanger sur le sujet à cette occasion ?  

Ecrit par Arnaud GERARD, Coach de groupes – Co-pilote de nos Transformations LinkedIn | Twitter | Facebook

Arnaud GERARD

Co-organisateur d'événements, Coach certifié, Conférencier et Auteur, j'accompagne des groupes d'engagés à faire leur part pour un monde plus durable. 1/ A travers des ateliers inter-entreprises (Apéros Libérateurs) depuis 6 ans, des conférences inspirantes (F. Laloux, J.F. Zobrist, M. Sarrat, ...) et un parcours B'ATTITUDE 2/ A travers des conférences et ateliers en grande école à Dauphine, Mines-Telecom, Arts & Métiers ... auprès des décideurs de demain. Thèmes : accompagnement au changement, management d'équipe & de projets, coaching de projet professionnel.

La publication a un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.